Potagers

Vous aimez jardiner ? Vous souhaitez commencer un potager? Vous aimeriez diversifier vos récoltes? C’est ainsi que se présente l’atelier-rencontre « D’un jardin à l’autre » organisé chaque mois.

Depuis bientôt 3 ans, jardiniers expérimentés et néophytes se retrouvent (le 3è dimanche de chaque mois) dans le jardin de l’un ou l’autre. Le groupe est ouvert à tous, et si on y retrouve des inconditionnels du potager, des amoureux des fleurs, des curieux, des personnes qui n’ont pas de jardin… ce groupe évolue autour d’un noyau fort, s’étend, se réduit, s’agrandit au fil des saisons, de la météo et des lieux de rendez-vous.

Le « jardin ouvert » du mois peut être un jardin en élaboration ou en production depuis de nombreuses années. Peu importe : il nous en apprend toujours énormément.
Qu’y fait-on ? Le tour du jardin (avec une attention plus soutenue au potager), et le maître des lieux présente un peu, voire beaucoup, ce qu il y fait ou n’y fait pas. Les personnes présentes proposent, donnent des idées, questionnent le groupe, ajoutent une information, commente aussi. La visite comporte toujours un thématique liée au lieu, à l’état du jardin, ou à la saison.
Les jardins visités sont tous cultivés et entretenus sans pesticides.
S’ajoute à la visite, des échanges (surplus de productions, graines et semences récoltées, plants faits maison, bons tuyaux ou informations sur des événements, documentation, etc.)
La matinée se termine par un apéro « auberge-espagnole », où l’on décide ensemble où et chez qui se tiendra la visite du mois suivant et quel thème y sera abordé : plan de culture, rotation,
luttes biologiques contre les nuisibles, taille des arbres fruitiers et petits fruits, compostage, travail du sol, lutte contre le sécheresse, semis, plants à faire soi-même, récolte et préparation des semences, mouvements et postures ergonomiques au jardin, buttes, culture sous abris, le
jardin d’ornements (fleurs, arbustes, dispositions) sont des exemples de thèmes de nos deux premières années.
En 2019, nous avons mis aussi l’accent sur le jardin au naturel, ou comment accueillir plus de biodiversité dans son jardin ? Nos rencontres se sont un peu écartées du potager proprement dit et ont questionné d’autres aspects du jardin : le pré-fleuri sur sol pauvre et son maintien, la
réalisation d’une mare autogérée, l’attrait de parcelles non tondues pour permettre aux insectes de faire leur cycle de vie (la tonte régulière des pelouses empêche toute vie de se développer),
les essences de nos régions,…L’idée étant de créer des zones refuges, des ilôts de bio-diversité.

D’un jardin à l’autre évolue selon les préoccupations et besoins des participants. Notre prochaine rencontre sera l’objet d’une nouvelle réflexion : celle de sortir de nos jardins et de transformer de petites parcelles publiques en zones refuges pour la biodiversité ou en mini- zones potagères sur le modèle des Incroyables comestibles. L’idée, si le groupe en décide ainsi, serait de concevoir des réalisations collectives de ce type à petite échelle et de trouver des partenaires (Commune, Natagora,, etc.) pour les mener à bien. Affaire à suivre donc…

Contacts;
chant.cambier@gmail.com
michele_beauvois@yahoo.fr
pascale.dv@skynet.be

Idées en vrac :

  • Troc de graines et de plantes :
    • journée d’échanges, prendre contact avec le SEL.
    • boîtes à graines transparentes devant chez soi contenant des récipients hermétiques pour les graines. A emporter et /ou déposer. Attention, il ne faut pas « concurrencer » Semailles.
  • Réseau d’entraide pour les potagers :
    • Organiser un grand potager sur différents lieux en fonction de la nature des sols.
    • Potager à plusieurs voisins (pour pouvoir aussi le faire survivre durant les vacances d’été).
    • Cultiver ensemble.
    • Partage de savoirs concrets.
    • Journées coups de main : voir avec le SEL.
    • voir avec le groupe conserverie la transformation des excédents